SUDOUEST-EMPLOI, l'emploi près de chez vous

12.06.2015

Le travail en temps partagé, un levier pour l'emploi

« On peut travailler autrement qu’avec un CDI à temps plein ». Catherine Mousset secrétaire générale de l’association CTP Guyenne démarche les entreprises pour promouvoir le travail en temps partagé. Une solution pour les entreprises en temps de crise et un moyen plus simple pour d’accéder à l’emploi.

Le travail en temps partagé est une logique de compétences. Il s’agit de proposer ses services à plusieurs entreprises quelques jours par semaine. Pour le salarié, le cumul de ces temps partiels devient un temps plein et pour l’entreprise c’est une manière d’ajuster les recrutements à ses besoins réels. « Quand les entreprises veulent recruter, elles pensent au temps plein, mais n’ont pas la possibilité de le faire souvent, leurs besoins sont liés à une saisonnalité », explique Catherine Mousset. Pourtant, il leur serait possible d’avoir du renfort uniquement autour du 10 du mois à la réception des factures ou les jours où le dirigeant s’absente de l’entreprises pour être plus présent sur le terrain. « C’est mieux que l’intérim, précise Michel Richard, directeur du GELIB (groupement d’employeurs de Libourne), on a toujours la même personne qui est formée et dans le tertiaire, passer d’un assistant à deux, c’est difficile, alors que passer de 1 à 1,2 c’est parfait ! »

Une pratique méconnue par les entreprises. Le temps partagé est le cœur du métier d’un groupement d’employeurs : c’est une association qui recrute les salariés, gère l’administratif les concernant et les met à disposition de ses adhérents. Le GELIB est multisectoriel (industrie, tertiaire, qualité sécurité environnement et ressources humaines), il emploie 40 personnes et a 75 entreprises adhérentes. Certains groupements d’employeurs sont spécialisés dans une branche, d’autres dans l’insertion et la qualification et les derniers sont multisectoriels, mais il en existe peu en Gironde. Et pour cause, les entreprises n’ont pas l’habitude de pratiquer le travail en temps partagé, par méconnaissance ou souci de confidentialité. Pourtant, selon CTP Guyenne, elles en tireraient des bénéfices. « Elles sont nombreuses à avoir des projets dormants car le patron est trop occupé. Chaque année, nous constatons qu’il y aurait une quarantaine de possibilités en termes de postes… », regrette Catherine Mousset. Cette militante déplore qu’on ne parvienne pas à conjuguer les besoins en compétences des entreprises, les postes à temps partiel qui s’accumulent sur le site de Pôle Emploi sans trouver preneur et la nécessité pour les demandeurs d’emploi de trouver un travail.

Une alternative pour les demandeurs d’emploi. Au sein de CTP Guyenne et de l’AJR (association d’aide à la recherche d’emploi), elle informe via des réunions mensuelles sur le développement de cette pratique. Et les groupements d’employeurs ne sont pas le seul biais. Il est tout simplement possible de combiner deux postes dans deux entreprises différentes, d’avoir recours au portage salarial, aux coopératives d’emploi ou d’être autoentrepreneur et de démarcher les entreprises pour proposer ses services. « L’avantage pour le demandeur d’emploi, c’est de rester actif et de ne pas attendre le CDI. On reprend une dynamique, on développe des compétences, son réseau... » Et surtout sa faculté d’adaptation qui se révèle essentielle. « On peut travailler dans trois entreprises différentes dans une même semaine », prévient Michel Richard. Si ce fonctionnement correspond à une large palette de métiers, ce n’est pas le cas avec tous les profils car il faut jongler avec différents domaines, logiciels, ambiances, stratégies… Pour le GELIB, la finalité du travail en temps partagé reste l’emploi à temps plein, ce qui est le cas pour 5 à 10 de ses salariés chaque année.

Contacts

GELIB 25 Avenue de l'Europe Jean Monnet à Libourne. Tél : 05 57 84 18 12. www.gelib.fr

CTP Guyenne 196 rue Achard à Bordeaux. Tél.  05 56 92 78 62. www.ctpguyenne.com

AJR 9 avenue de la Boétie à Saint Medard en Jalles. Tél. : 05 56 57 57 81. assoajr.fr

Retour en haut de la page