SUDOUEST-EMPLOI, l'emploi près de chez vous

26.04.2011

L’alternance un succès, et quelques questions…

En 2009, dans un contexte difficile pour l’activité économique et l’emploi salarié, plus de 550.000 jeunes ont été séduits par l’alternance en France. Comment expliquer un tel succès ? Si l’alternance attire, c’est certainement parce qu’elle offre aux jeunes l’opportunité de conjuguer études et expérience en entreprise, tout en leur garantissant une rémunération et de réelles perspectives d’insertion professionnelle.

En 2009, dans un contexte difficile pour l’activité économique et l’emploi salarié, plus de 550.000 jeunes ont été séduits par l’alternance en France.
Comment expliquer un tel succès ? Si l’alternance attire, c’est certainement parce qu’elle offre aux jeunes l’opportunité de conjuguer études et expérience en entreprise, tout en leur garantissant une rémunération et de réelles perspectives d’insertion professionnelle. 

Qu’est-ce que l’alternance ? 

L’alternance est une formation qui facilite la transition entre l’école et le monde du travail. Elle allie en effet enseignements en centre de formation et périodes de travail dans une entreprise. L’alternance permet ainsi de préparer un diplôme ou une qualification reconnue, du CAP au Master, tout en travaillant à temps partiel. 

Le terme d’alternance recouvre deux contrats de travail différents. Le premier concerne les étudiants, qui doivent être scolarisés dans un centre de formation des apprentis (CFA) : c’est le contrat d’apprentissage. Le second s’adresse pour sa part aux personnes ayant, ou non, une première expérience professionnelle : c’est le contrat de professionnalisation. 

À qui s’adresse l’alternance ? 

L’alternance est destinée à tous les jeunes (et adultes pour le contrat de professionnalisation), quel que soit l’âge, l’orientation professionnelle ou le niveau d’étude. Elle concerne autant les garçons que les filles. Par exemple, en 2009, 31,1% des personnes en contrat de professionnalisation étaient issus de formations supérieures, type BTS, DUT, Licence ou écoles d’ingénieurs, et la moitié était des femmes. 

Le contrat d’apprentissage : apprendre un métier tout en préparant un diplôme 

Le contrat d’apprentissage est destiné à tous les étudiants âgés de 16 à 26 ans. L’apprentissage est une formation qui conduit à un diplôme, validé par l’Éducation nationale. Il est délivré par l’organisme de formation au terme de la période d’apprentissage. 

Les contrats d’apprentissage durent généralement 2 ans mais peuvent varier entre 1 et 4 ans. Ils sont signés avec les centres de formation des apprentis ou avec des sections d’apprentissage rattachées à un lycée professionnel ou une université. L’apprenti passe de 25% à 50% de son temps en cours, le reste dans l’entreprise d’accueil, et est rémunéré entre 25% et 78% du SMIC net. 

Le contrat de professionnalisation : améliorer ses qualifications et se spécialiser

Comme l’apprentissage, le contrat de professionnalisation est ouvert aux jeunes de 16 à 26 ans, mais aussi aux chômeurs de plus de 26 ans. 

Le contrat de professionnalisation a pour but de perfectionner des connaissances déjà acquises par l’alternant, de le spécialiser, et de favoriser son insertion ou sa réinsertion professionnelle. La formation est validée par un certificat de qualification professionnelle, par un titre homologué ou par un diplôme validé par la branche professionnelle. 

La durée du contrat de professionnalisation est comprise entre 6 et 12 mois, et les cours n’excèdent pas 15% du temps. La rémunération commence à hauteur de 55% du SMIC. 

Quel que soit l’âge ou le type de contrat, 70% des jeunes trouvent un emploi à l’issue des formations en alternance.

Retour en haut de la page