SUDOUEST-EMPLOI, l'emploi près de chez vous

02.04.2012

L’alternance : se former tout en travaillant.

En 2009, dans un contexte difficile pour l’activité économique et l’emploi salarié, plus de 550.000 jeunes ont été séduits par l’alternance en France.

Comment expliquer un tel succès ? Si l’alternance attire, c’est certainement parce qu’elle offre aux jeunes l’opportunité de conjuguer études et expérience en entreprise, tout en leur garantissant une rémunération et de réelles perspectives d’insertion professionnelle.

Qu’est-ce que l’alternance ?

L’alternance est une formation qui facilite la transition entre l’école et le monde du travail. Elle allie en effet enseignements en centre de formation et périodes de travail dans une entreprise. L’alternance permet ainsi de préparer un diplôme ou une qualification reconnue, du CAP au Master, tout en travaillant à temps partiel.

Le terme d’alternance recouvre deux contrats de travail différents. Le premier concerne les étudiants, qui doivent être scolarisés dans un centre de formation des apprentis (CFA) : c’est le contrat d’apprentissage. Le second s’adresse pour sa part aux personnes ayant, ou non, une première expérience professionnelle : c’est le contrat de professionnalisation.

À qui s’adresse l’alternance ?

L’alternance est destinée à tous les jeunes (et adultes pour le contrat de professionnalisation), quel que soit l’âge, l’orientation professionnelle ou le niveau d’étude. Elle concerne autant les garçons que les filles. Par exemple, en 2009, 31,1% des personnes en contrat de professionnalisation étaient issus de formations supérieures, type BTS, DUT, Licence ou écoles d’ingénieurs, et la moitié était des femmes.

Le contrat d’apprentissage : apprendre un métier tout en préparant un diplôme

Le contrat d’apprentissage est destiné à tous les étudiants âgés de 16 à 26 ans. L’apprentissage est une formation qui conduit à un diplôme, validé par l’Éducation nationale. Il est délivré par l’organisme de formation au terme de la période d’apprentissage.

Les contrats d’apprentissage durent généralement 2 ans mais peuvent varier entre 1 et 4 ans. Ils sont signés avec les centres de formation des apprentis ou avec des sections d’apprentissage rattachées à un lycée professionnel ou une université. L’apprenti passe de 25% à 50% de son temps en cours, le reste dans l’entreprise d’accueil, et est rémunéré entre 25% et 78% du SMIC net.

Le contrat de professionnalisation : améliorer ses qualifications et se spécialiser

Comme l’apprentissage, le contrat de professionnalisation est ouvert aux jeunes de 16 à 26 ans, mais aussi aux chômeurs de plus de 26 ans.

Le contrat de professionnalisation a pour but de perfectionner des connaissances déjà acquises par l’alternant, de le spécialiser, et de favoriser son insertion ou sa réinsertion professionnelle. La formation est validée par un certificat de qualification professionnelle, par un titre homologué ou par un diplôme validé par la branche professionnelle.

La durée du contrat de professionnalisation est comprise entre 6 et 12 mois, et les cours n’excèdent pas 15% du temps. La rémunération commence à hauteur de 55% du SMIC.

Quel que soit l’âge ou le type de contrat, 70% des jeunes trouvent un emploi à l’issue des formations en alternance.

3 questions à Josy Reiffers, Adjoint au maire chargé de l'emploi, du développement économique, de la recherche et de l'enseignement supérieur et Président d'Emploi-Bordeaux : association organisatrice du plus important salon du recrutement en alternance en Aquitaine.

 

Qu’est-ce que le « Salon du recrutement en alternance » ?

Ce Salon a pour vocation de mettre en relation en un même lieu un maximum de candidats et d’employeurs qui recrutent. Pour sa cinquième édition, le Salon du recrutement en alternance es condensé sur une seule journée, au Hangar 14 de Bordeaux. Nous avons choisi un lieu central, adapté à ce type de manifestations, et facile d’accès pour les visiteurs et les exposants. C’est une journée phare pour celles et qui souhaitent trouver un contrat en alternance sur la région.

Quelles sont les spécificités d’un tel salon ?

Le Salon du recrutement en alternance est avant tout tourné vers le recrutement : il permet aux candidats d’établir un contact direct avec les recruteurs qui proposent des offres d’emplois en contrat d’apprentissage et en contrat de professionnalisation. Cette manifestation réunit cette année 32 recruteurs et entreprises représentant un grand nombre de secteurs d’activités : énergie, services, BTP, artisanat, industrie… Au final, plus de 600 postes disponibles et à pourvoir rapidement seront proposés sur place, puis dès le lundi suivant sur le site internet www.emploi-bordeaux.fr

Quels services seront proposés  aux visiteurs ?

L’objectif est de permettre aux entreprises de recruter les profils qu’elles recherchent, et aux participants de découvrir les opportunités d’embauche offertes. Des stands seront donc entièrement dédiés à ces rencontres. D’autres services seront également accessibles aux participants :

L’un dédié aux conseils pour la réalisation de CV. Un autre, animé par des consultants en ressources humaines, permettant de se préparer aux entretiens de recrutement. Un troisième consacré à l’orientation et la découverte des métiers les plus accessibles par la voie de l’alternance. Des outils informatiques, y seront mis à disposition, et des conseillers auront pour mission de répondre aux questions des participants.

Retour en haut de la page