SUDOUEST-EMPLOI, l'emploi près de chez vous

11.02.2011

La moitié des salariés de la région gagnent moins de 1 655 €

Salairemoyen.com publie des chiffres pour toutes les communes. Le point sur les salaires

2 519 euros, c'est d'après les calculs du site salairemoyen. com (1) ce que perçoit en moyenne un ménage français tous les mois, sous forme de salaires et de retraites. Tous les départements de la région se situent en dessous. Le mieux placé reste la Gironde, avec 2 440 euros par mois. La Dordogne, le Lot-et-Garonne et le Gers sont à la traîne, dans une fourchette qui varie entre 2 000 et 2 100 euros. Nous publions ci-contre ces moyennes calculées pour 20 communes dans chacun des huit départements de notre région.

Pour obtenir ces chiffres 2008, le site a utilisé deux types de données. D'une part, les chiffres publiés par le ministère des Finances et qui regroupent uniquement les salaires nets, les traitements et les retraites tels que déclarés aux impôts. Ils ne tiennent absolument pas compte des revenus du patrimoine, et ils ne doivent pas être confondus avec le revenu effectivement disponible. D'autre part, le nombre de ménages (un ou plusieurs personnes) par commune fourni par l'Insee.

 

En divisant le premier chiffre par le second, les responsables du site obtiennent un revenu moyen par ménage qui englobe à la fois les actifs et les retraités et qui ne tient pas compte du nombre de personnes à l'intérieur des ménages.

Comme à chaque fois que l'on manipule des moyennes, ces chiffres doivent être regardés avec précaution puisque la présence de quelques très gros contribuables dans une commune peut tirer la moyenne vers le haut, tout comme la surreprésentation de célibataires peut au contraire la faire chuter. Il n'en reste pas moins vrai que ce chiffre « parle » facilement et qu'il permet d'établir des comparaisons entre les communes. Les écarts sont spectaculaires entre celles qui possèdent les revenus les plus faibles et celles qui affichent les revenus les plus élevés. Dans tous les départements, les revenus moyens vont en effet du simple au double, voire davantage.

2 069 euros en moyenne

Ces chiffres sont également à mettre en relation avec les seuls salaires. Selon l'Insee, en 2008, un salarié à temps complet du secteur privé et semi-public gagnait en moyenne 2 069 euros net.

Le salaire net médian est quant à lui inférieur de 20 % et s'élève à 1 655 euros par mois. Le salaire médian partage les salariés à temps complet en deux groupes : 50 % gagnent moins, 50 % plus. Dans le bas du tableau, 10 % des salariés à temps complet ont gagné cette année-là un salaire net mensuel inférieur à 1 123 euros. À l'autre extrémité, 10 % ont bénéficié de plus de 3 267 euros par mois. Loin, toutefois, des très hauts salaires.

Dans une autre étude qui porte sur l'année 2007, l'Insee note que « 1 % des salariés à temps complet, les mieux rémunérés du secteur privé, perçoivent un salaire annuel moyen de 215 600 euros », soit sept fois plus que la moyenne des salariés à temps complet. Ramené en salaire mensuel, ce chiffre correspond à 17 966 euros par mois. Leurs bénéficiaires - un peu plus de 130 000 - se trouvent principalement parmi les dirigeants d'entreprise, les professionnels de la finance ou les commerciaux, et ils travaillent majoritairement en Île-de-France.

Pour devenir membre de cette famille des très hauts salaires, il faut gagner plus de 124 573 euros par an (10 381 par mois). Les salariés du secteur privé ne sont pas les seuls à en faire partie. L'Insee souligne qu'il en existe aussi quelques centaines dans la fonction publique, mais les rédacteurs du document précisent également que c'est « surtout chez les non-salariés que l'on trouve des actifs atteignant de très hauts revenus d'activité comparables à ceux du privé ». Selon l'Insee, 160 000 non-salariés seraient dans cette situation, essentiellement des personnes exerçant des professions de santé ou du droit ainsi que diverses professions libérales.

(1) Le site a été lancé début 2009, mais il a été totalement refondu au cours de l'été 2010 pour être enrichi et devenir plus accessible. Désormais, en plus des chiffres sur les salaires et pensions, il propose une série de données (notamment sur les salaires nets moyens par actif) et de graphiques.

 

Auteur : P. T.

Retour en haut de la page