SUDOUEST-EMPLOI, l'emploi près de chez vous

19.01.2015

La Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment offre de nombreux débouchés

Cette « institution », qui forme aux métiers du bâtiment, s’avère un formidable outil d’intégration sociale pour toutes les personnes souhaitant travailler dans des métiers manuels.

« Dans nos secteurs d’activité (menuiserie, charpente, peinture, maçonnerie, monteur ossature bois…), les entreprises peinent à trouver des personnes compétentes,  qualifiées, motivées car les jeunes se sont détournés des métiers manuels », observe Christophe Bousquet, directeur de la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment à Agen. Or, « depuis dix ans, ces métiers sont devenus de plus en plus techniques du fait de l’apparition de nouvelles évolutions techniques, de nouveaux produits et de nouvelles normes environnementales ». Conséquence de cette  pénurie, les jeunes qui ont choisi cette voie trouvent aisément du travail et ont de bons salaires, de l’ordre de 1600 € nets, voire plus. Avec « seulement » un CAP. Ceux qui sont titulaires d’un brevet professionnel peuvent espérer devenir rapidement chefs d’équipe. « 80% des jeunes trouvent un travail à l’issue de leur formation chez les Compagnons des Devoirs du Tour de France », met en avant Christophe Bousquet. Et, contrairement à certaines idées reçues, ces métiers manuels ne sont plus réservés aux hommes. « Aujourd’hui, les femmes aussi ont le bâtiment dans la peau».

La clé du succès : savoir-faire et savoir-être

Les raisons de ce succès sont bien connues. Le savoir-faire mais aussi le savoir-être des Compagnons des Devoirs du Tour de France sont particulièrement appréciés des employeurs. A Agen, le centre forme entre 350 et 400 jeunes chaque année. « Notre philosophie, c’est d’offrir à tous la possibilité d’intégrer des parcours d’excellence. Nous avons 2 000 m² de surface de travail, avec des ateliers de menuiserie et de charpente par exemple qui sont similaires à ce que l’on trouve en entreprise », précise Christophe Bousquet. « Nos formateurs sont majoritairement issus du Compagnonnage et ont tous été professionnels de nombreuses années dans leur domaine d’intervention ». Chez les Compagnons des Devoirs du Tour de France, les jeunes apprennent la précision du geste associée à des valeurs fortes : le partage, le respect d’autrui. Ainsi, le Compagnonnage privilégie la solidarité, la réussite individuelle et le perfectionnement professionnel.

Focus sur le métier de peintre  et revêtement

Les Compagnons des devoirs accueillent des jeunes ou des adultes en reconversion. Des jeunes qui sont remis en selle ici et décrochent ensuite leur diplôme chez les Compagnons avec d’excellents résultats. « Nous avons 95% de réussite aux examens (CAP, TP, BP …) et, en prime, de très bonnes notes », relève Christophe Bousquet. Ainsi, Amélie Aulanet, 24 ans, qui a multiplié les formations (Université, IUT…) après son bac Sciences et technologies de l’industrie et du développement durable, sans succès, a enfin trouvé sa voie. Alors qu’elle multipliait les petits  boulots sans conviction, un article de presse sur le métier de peintre et revêtement de sol, avec un témoignage de professionnel, lui a donné envie de se tourner vers cette profession. « J’ai été séduite par ce métier artistique où, en plus, il y a de nombreuses offres d’emploi », justifie-t-elle. La mission locale l’a orientée vers les Compagnons des devoirs. Depuis mai dernier, elle apprend le métier de peintre en bâtiment - première étape avant de se perfectionner - chez les Compagnons des devoirs. Elle apprend à faire du revêtement mural, à poser de la toile de verre… et est ravie de son choix. « Nous sommes dans des conditions réelles comme sur un chantier. La formation est très individualisée et concrète ». Désormais, Amélie regarde l’avenir d’un autre œil, avec confiance.

Comment rejoindre la Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment ?

Les Compagnons des devoirs forment aux principaux métiers du bâtiment : maçon, menuisier, charpentier, peintre en bâtiment, carreleur, couvreur … L’accès à ces formations est très ouvert. « Dans nos recrutements, nous avons deux critères principaux : la motivation et le projet professionnel de la personne », indique Christophe Bousquet. Les Compagnons dispensent des formations diplômantes, du TP au CAP en passant par le BTS.

Il y a tout d’abord l’apprentissage traditionnel, adapté aux jeunes adultes désireux d’apprendre l’un des métiers des Compagnons en visant un CAP ou un Titre professionnel en alternance (contrat de professionnalisation ou contrat d’apprentissage). L’apprentissage s’effectue selon un mode d’alternance long : 4 à 6 semaines en entreprise suivies de 1 à 2 semaines en centre de formation.

Pour les demandeurs d’emploi, en partenariat avec le GRETA Agenais et Val de Garonne et la Région Aquitaine, les parcours sont maintenant accessibles sur les domaines suivants : Maçonnerie, Menuiserie, Peinture, Charpente, Montage ossature bois et chaufferie.  Vous pouvez dès à présent vous renseigner auprès de vos conseillers Pôle Emploi, Missions Locales, PLIE d’AGEN,  … et envisager votre rentrée dès le 16 mars 2015.

« La Fédération Compagnonnique propose également aux professionnels des parcours de perfectionnement ou de remise à niveau dans les métiers du bâtiment que nous maîtrisons pour les salariés d’entreprises », ajoute Christophe Bousquet. Un catalogue dédié à la formation professionnelle continue a été largement diffusé en fin d’année. Il est aujourd’hui accessible depuis le site internet  de la Fédération.

PORTES OUVERTES A LA FCMB D’AGEN Vendredi 23 et samedi 24 janvier, de 9h à 16h.

Contact FCMB : Fédération Compagnonnique des Métiers du Bâtiment, 6 rue Jean-Baptiste Pérès, 47000 AGEN. Tel 05.53.66.66.34. E-mail : compagnons.agen@wanadoo.fr Site web : http://agen.compagnonsdutourdefrance.org Facebook : fcmb.agen Twitter : fcmb_agen

Contact GRETA : GRETA Agenais et val de Garonne. Tel 05.53.76.02.54. Site web : http://www.greta-avdg.fr  

Retour en haut de la page