SUDOUEST-EMPLOI, l'emploi près de chez vous

14.02.2013

DES EMPLOIS EN PREVISION

EMPLOI SOCIAL / L'association Technowest logement jeunes va embaucher pour gérer des foyers de jeunes travailleurs

Olivier delhoumeau

o.delhoumeau@sudouest.fr

 

L'année 2013 sera synonyme de fort développement pour Technowest logement jeunes. À la vérité, le mouvement est déjà amorcé avec l'aménagement d'un nouveau siège social. Les locaux administratifs sont désormais situés à Mérignac, dans une ancienne maison d'habitation au 13, rue Paul-Dukas. La CUB l'a acquise via son droit de préemption pour la céder ensuite à la Ville.

Autre changement notable, la structure spécialisée dans l'aide à l'accès au logement s'est dotée d'une directrice, Julie Broner. Âgée de 33 ans, la jeune femme baigne depuis treize ans dans l'univers de l'éducation populaire. « J'ai démarré en Île-de-France, en faisant de l'animation socio-éducative dans un foyer de jeunes travailleurs. Par la suite j'ai évolué vers la gestion d'établissement. »

 

RECRUTEMENT

Lancé en 2008, le projet porte sur un investissement global de 10 millions d'euros. Les contributeurs financiers sont l'État par le biais des aides à la pierre, le Conseil régional d'Aquitaine, le Conseil général de la Gironde, la CUB, les communes et les collecteurs du 1 % logement (Cilso, Cilgere). Un plan de recrutement sera déployé entre mai et août pour gérer l'ensemble des structures. Divers profils seront étudiés : entretien du bâti (petite maintenance, ménage, entretien), accueil de veille, médiation de jour et de nuit, fonctions administratives (notamment de comptabilité). Des compétences sociales et relationnelles sont requises. Enfin, TLJ recrutera du personnel spécialisé dans le travail social (éducateurs, animateurs, conseillers en économie sociale et familiale).

 

UN BAIL GLISSANT

En 2009, Julie Broner a débarqué en Aquitaine pour occuper le poste de déléguée régionale de l'Urhaj (l'Union régionale pour l'habitat des jeunes en Aquitaine). Une association qui fédère 13 adhérents au plan local et 330 à l'échelle nationale. « De là, j'ai pu accompagner le développement des projets de Technowest logement jeunes (TLJ) », dit-elle.

Jusqu'alors, la mission de TLJ consistait surtout à accompagner des jeunes dans leurs démarches de recherche de logement au travers de permanences assurées dans les 16 communes couvertes par la mission locale Technowest.

L'association gère également une dizaine de logements en sous-location. Pour résumer, TLJ loue des biens immobiliers à des organismes HLM pour les sous-louer ensuite à des jeunes en quête de stabilité professionnelle. « L'objectif est de les amener progressivement à devenir titulaires de leur logement. On appelle cela un bail glissant », explique Hubert George, président de l'entité.

 

DEUX RESIDENCES A LA RENTREE

À la rentrée prochaine, la situation va radicalement changer. TLJ disposera alors de son propre patrimoine de foyers de jeunes travailleurs.

Trois opérations sont actuellement dans les tuyaux. Deux d'entre elles seront livrées en septembre. La première est localisée à Blanquefort, près de la gare et du futur pôle multimodal. « La résidence Suzanne-Lacorre porte sur la construction de 50 logements correspondant à 70 places. La typologie s'étendra du petit T1 au T3 pouvant accueillir des jeunes en colocation ou des couples. L'offre sera souple pour s'adapter aux besoins de chacun. » TLJ souhaite tenir les délais pour ne pas louper la rentrée scolaire. L'établissement sera en effet voisin de plusieurs centres de formation.

La résidence Jean-Ferrat ouvrira à Mérignac à la même période. Avec une capacité plus réduite : 20 logements pour 26 places. Celle-ci verra le jour dans les anciens logements de fonction de l'école élémentaire de Bourran. Aquitanis conduit la réhabilitation de l'immeuble.

Le troisième projet prendra également corps à Mérignac, dans le quartier de la Glacière (rue du Béarn). Fin 2014, la résidence développera une jauge de 57 logements (78 places). Là encore, l'offre d'hébergement sera destinée aux jeunes de 18 à 25 ans (voire jusqu'à 30 ans) suivant un stage, une formation ou débutant dans un emploi. Pour gérer ce parc, l'association lancera dans les prochains mois une campagne de recrutement (lire par ailleurs).

Pratique : les candidatures sont à envoyer à l'adresse de Technowest logement jeunes : 13, rue Paul-Dukas 33700 Mérignac.

 

ASSOCIATION TECHNOWEST LOGEMENT JEUNES

www.technowest.com/technowest

Retour en haut de la page